Ray et Hortense, duo d’hiver

Bonjour à tous ! J’ai enfin eu la possibilité de prendre des photos de mon manteau Ray de Maison Fauve , créatrice que j’adore comme vous le savez déjà! J’ai craqué pour cette pièce dès sa sortie il y a deux ans mais j’avais à l’époque attendu car j’avais prévu un Magnésium et déjà mis beaucoup de temps à choisir les options hihi ( j’ignore où se trouvent les smileys sur wordpress , excusez-donc mes  » hihi » ). Les manteaux représentent des projets importants dans lesquels j’aime m’investir totalement et savourer pleinement chaque étape du montage. La martingale , les manches stylées et les poches à rabats passepoilées ont attiré toute mon attention. La coupe est de type oversize mais vous ne flottez pas non plus dedans , la carrure est nickel.

Un beau manteau nécessite un lainage de qualité et j’ai trouvé bonheur cet été chez Defilentissus qui propose des tissus haute couture et haut de gamme à prix très raisonnables ( 14, 50 euros le mètre et il m’en a fallu 2,2 mètres pour ce manteau). Pour la doublure , vous reconnaissez la viscose Joli Lab de la blouse Alba… je suis abonnée et l’association des deux tissus me paraissait évidente , du coup je suis amoureuse de l’intérieur de mon manteau lol ( doublure passepoilée of course , on ne se refuse rien en ce qui concerne les coquetteries techniques).

La vidéo de montage du manteau m’a permis de passer d’excellents midis dans ma classe après ma salsa et de me projeter aux séances de montage le soir . Emilie explique très bien tous les détails , je vous conseille d’aller jeter un oeil à ses tutos !!! Les finitions me plaisent beaucoup , par contre j’ai tout surjeté…. c’est ainsi je surjette tout , tout , tout !!!

J’ai encore coupé la taille 34, j’ai surpiqué tout le long du devant pour fixer tranquillement parementure et tissu extérieur . J’ai cousu 3 boutonnières également car 2 me semblaient un peu justes lorsqu’on habite dans l’Est comme moi.

Pour accompagner ma jupe j’en ai profité pour coudre la jupe Hortense du livre Ma garde-robe bohème chic de Cha’s Hands, excellent ouvrage dont j’ai également cousu la blouse rose qu’il faut que je prenne en photos aussi d’ailleurs…J’ai rencontré quelques péripéties car j’ai perdu la planche 1 que je cherche toujours dans mon bazar mais heureusement j’avais décalqué ma taille pour la veste et la jupe donc j’ai pu coudre mes vêtements…je pense la retrouver en cherchant un autre truc perdu :/ ;en attendant je peux coudre les modèles de la planche 2 :p … Ensuite j’ai cassé 2 zips invisibles de la même marque pour ma jupe… la troisième tentative avec ma marque habituelle de chez Ellen Tissus fut la bonne 🙂 …

J’adore cette jupe en jean élasthane qui me restait du Ginger que je vais poster incessamment sous peu!!! Il s’agit d’un projet mignon adapté aux débutantes et vraiment très satisfaisant.

Une photo avec mon Marmouset chéri s’imposait !!! Parfois vous voyez son jumeau Clochette qui a un gabarit plus important …

En résumé j’aime beaucoup ces pièces et mes élèves aussi ( ils ont dit que j’avais l’air d’une  » vraie professeure » avec le manteau … De quoi ai-je l’air le reste du temps ??? mdr ). Les conseils que je souhaite vous donner sont de suivre les instructions vidéo très claires, mais surtout de prévoir la couture d’un manteau sur une période de calme comme des vacances ou un long we . Je procède normalement ainsi , sauf cette fois où j’ai cousu en pleine semaine en étalant les étapes mais cela m’a stressée et j’ai manqué de sérénité . D’autre part , utilisez bien une patte-mouille pour repasser vos lainages.

Le prochain post sera dédié à la bûche que je vous concocte , en attendant take care … ici le vilain variant Delta a frappé donc pas de fêtes avec le reste de la famille , on se rattrapera en janvier !

Publié par jezabricole

Multipassionnée , j'essaie de jongler avec tout ce bazar créatif :D

6 commentaires sur « Ray et Hortense, duo d’hiver »

  1. L’excellent choix du tissu laineux qui doit être doux et agréable et de sa rose tendre, la finesse et la justesse de la réalisation sont un travail d’orfèvre. Le deuxième excellent choix de ce camaïeu de bleu soutenu (pull col monté ample, jupe jean et babies) qui met en valeur le rose du manteau et lui confère de la chaleur ; c’est là un art de la composition esthétique. Et cette opposition entre couleurs chaude et froide, entre souple, ample et juste au corps… une manière sensible de créer une dynamique à peine perceptible mais dont l’effet est saisissant ! Cerise sur le gâteau : un corps sculpté par Camille Claudel en personne et admirablement mis en valeur par cette jupe ajustée au plus près et ce pull érigé en hymne à la féminité… Jez’ s’amuse peut-être mais elle ne bricole pas !… Elle met en éveille nos sens, les enrichit et les marque à jamais. Suivez le guide !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour tous ces détails, c’est hyper intéressant ! J’espère que tout le monde va bien chez toi, malgré le virus un peu trop présent apparemment. Passe de belles fêtes !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :